La gazette de Pangkhan

le mardi 02 novembre 2010.

Dans mon article d'hier,du premier novembre,je terminais plus ou moins en disant que les hommes,ne sachant que faire,s'adonnait aux plaisirs de la soulographie...On ne peut rien écrire sans exagérer. C’est vrai que c'est un passe-temps très masculin,mais peut-être n'est ce pas que ça?enfin c'est un autre sujet!!!
Les hommes,lorsqu'il y a des moments creux s'adonnent aussi aux travaux communautaires et j'ai pu les croiser aujourd’hui débroussaillant pour le bien de tous, les abords du village,ambiance sympathique sur le bord de route!!!On coupe tout,désormais la pluie loin dans nos mémoires,fera que l'on y reviendra pas avant les prochaines pluies!



Même les moines participent volontiers à ces moments de
« tous ensembles!!!tous ensembles!!! »,
on peut les voir essayant d'accrocher un calicot,malgré le vent,pour une fête de temple qui aura lieu ces prochains jours...

Surement liée à la saison des « Boun Khatin »,et étrangement comme notre Toussaint,ici,de nombreuses personnes rendent hommages à leurs morts au même moment. Les riches offrent alors de grand Molam(ce qui permet d'en mettre plein la vue aux autres riches,on a réussi,mais aussi faire partager la fête à tout le monde),d'ailleurs nous sommes conviés avant le Lok Kathong à une fête du souvenir du coté de Ban Na Sean,ce sera l’occasion de voir comment ça se passe du coté de l'I-SAN lorsque l'on honore les morts.
Profitons en pour écouter un petit Molam sing!!(eh,ça fait longtemps quand même!)







En attendant,c'est le jour des morts en Europe et la femme du marchand de bœuf nous a quitté,38 ans,comme on dirait d'une longue maladie pour le dire comme on le dit très souvent,trop souvent d'ailleurs(le politiquement correct)...elle est morte du SIDA,car en Thaïlande même si il y a des trithérapies désormais,on continue d'en mourir,seul l'age est différent par rapport aux années précédentes,avant ,on mourrait à la trentaine voir la vingtaine,désormais c'est à la quarantaine...
Puisque c'est aussi la période des fêtes j'ai réussi à télécharger grâce à mes déplacements à la capitale(haut débit,oh le très haut débit à quand à Pangkhan!) une vidéo de Songkhram,certes elle est de mauvaise qualité par ce que faite avec mon petit appareil mais elle reflète bien l'ambiance de cette fête,au village..C'est d'ailleurs le dernier jour de Songkhram(le 15 avril),on y aperçoit la maman de OY sur la fin du film d'ailleurs!!!

Et puis avant de se quitter on en a profité ,de ce weekend de la Toussaint(c'est tombé comme ça,et ça n'a rien à voir!) pour faire une « petite »bouffe avec mon pote Hans et je voulais vous décrire le menu,comme quoi on ne se laisse pas abattre du coté de Pangkhan.
Tous les plats sont « maison »ce qui évitera de le répéter à chaque fois.
Pizza quatre fromage pour l’apéro. Velouté de brocolis aux pointes d'asperges vertes.
Tagliatelles fraiches aux truffes noires.
Osso-buco à la Jeff avec sa purée de vieux garçon.

Munster avec la baguette « LA 3S »(Spécial Sarrasin Sésame noir)
Tartes aux pommes à la normande(on aurait pu dire à l'alsacienne d'ailleurs,voir d'autres régions d’Europe)
En Apéro de la bière bien-sur : »Chang ».
Les vins(le vin)Carlo rossi rouge(eh on fait avec se qu'on trouve)cabernet sauvignon californien,,,,
ah j'oubliais Café expresso « avé » la Grappa pour terminer.
On est sorti de table très tard,heureusement qu'il faisait frais ça nous serait peut-être reste sur l'estomac?Le soir on n'a pas remanger(faut pas déconner avec la santé!),moi je me suis couché et rassurez vous,j'ai très bien digéré..
Qui a dit qu'on ne savait pas vivre en I-SAN..
Tangmoo et Oy,même Tan ont appréciés certains de ces plats,Tangmoo,lui, tous les plats(ah le fromage!!)....
Alors bon appétit ou bonne nuit,voir bonjour pour certains,ça dépend à quelles heures vous me lisez,mais pour moi ce sera:
PAILLE KHEUNDHEU!!!!!

Paperblog


13 commentaires.

Maman tisse,Papa boit!!!

le lundi 01 novembre 2010.

“Ba dam,y'a plus d'saison mon bon monsieur!! »
aurait pu dire ma grand-mère si elle était encore là et avec moi en I-SAN.
En effet,comme j'ai pu le dire précédemment la saison des pluies est terminée. On n'en était pas vraiment sûr, il y a des retours de mousson parfois,mais on peut le dire désormais”la saison « froide » est bien là »,avec ses vents du nord,ses températures matinales très fraiches.
Ce matin il ne faisait encore que 18 degrés...Malgré tout les autorités thaïs annonçaient des inondations du coté de Roi-Et,c'est-à-dire près chez nous!!!A Yasothon et au nord notre province les débordements de la nam Chi et nam Yang ont fait de gros dégâts au sein des cultures de riz,les pluies au sud ,torrentielles,font que désormais plus de cent thaïlandais ont trouvé la mort et presque 5 millions ont leurs habitations submergées...
La perte des futures récoltes de riz n'a pas été encore estimée,mais ce sera gigantesque..
Et pourtant,ici;Rien!!!!!
Attendant que le soleil réchauffe l’atmosphère,je décidais d'aller voir si la nam Chi était à sa côte d'alerte!!!
Allez hop,en vélo,par le chemin de la ferme et des rizières. Les chemins de terre devaient être désormais totalement asséchés et donc praticables....Je vous embarque donc pour un périple d'une vingtaine de kilomètres à travers la campagne de Ban Pangkhan.
la carte autour du village
En sortant du village en direction de Ban Pochan,je bifurquais à droite pour emprunter le chemin agricole allant jusqu'à Ban Somlong . Un premier arrêt à la ferme familiale s’imposait.

Auparavant j’y passais de nombreuses journées et nuits avant de m'installer au village. Aujourd’hui Tchaï le frère de Mac y habite seul avec comme voisin l'autre célibataire endurci de la famille,Tchiss,le frère ainé de OY.
C’est très calme,comme ça le sera tout au long de cette balade matinale!!!
Tchaï s'affaire à ses petites affaires quotidiennes

et le frangin a construit une jolie petite baraque sur pilotis au dessus d'un étang.


(en pleine cambrousse mais non sans modernisme,la télé satellite tout de même!!)

La salle de bain,par contre,rudimentaire!!!!

On y accède de la ferme de Tchaï par une petite allée ombragée grâce à des manguiers.


Ils vivent seuls avec chiens,cochons,grenouilles,poulets(la maison des poulet)

et canards

et font aussi la culture de nombreux légumes et fruits...
En continuant on passe trois grands bassins(on dirait des petits lacs à cette époque)qui serviront à approvisionner en eau la seconde récolte de riz au mois de février-mars.



On avance toujours,cerné par les rizières fières de leur pousses culminant à plus de un mètre....

On y croise de nombreux oiseaux,aigrettes

ibis hirondelles,martins-pêcheurs etc....,
à cette époque,ils sont au calme...Il n'y a vraiment pas âme qui vit!!!
j'ai aussi croisé une ribambelle de canards,sans gardien(je veux dire un être humain-gardien)

car le gardien de ce troupeau de canard était...était????une oie!!

Eh oui,j'avais jamais vu ça!Au moment de prendre la photo,elle emmena tout le monde loin de mon appareil photo!!!!
Arrivé à Ban Somlong,pas grand monde non plus. Ce matin les écoles ont repris du service!!!!J'arrive enfin en vue de la nam Chi

et malgré un débit très puissant,à cet endroit,elle n'a pas débordée plus que ça!!!!


En prenant le chemin du retour je me mettais en quette de photographier des joncs d'eau(eh oui je n'ai pas oublié le titre de cet article)afin de vous montrer la matière première servant à confectionner les nattes!!On peut aussi les faire avec du papyrus pour des nattes plus étroites!!Mais plus j’avançais,je me suis alors dit »eh comment veux-tu trouver des joncs à mettre dans la boite,tout est récolté!! »Bon pas de chance,mais voici le kit pour tisser des nattes



après avoir effilocher les tiges de joncs et papyrus,on les sèche au soleil,

les femmes pourront alors se mettre au boulot


Le tissage ici,c'est uniquement une affaire de femmes..
Certains brins seront teintés de toutes les couleurs...pour usage personnel mais surtout pour la vente,acheminées jusqu'à Bangkok pour les finitions et ensuite être exporter !!!On en retrouvera l’été sur les marchés et les supermarchés de France par exemple..Toutes ces périodes creuses sont exploitées pour améliorer les revenus de l'agriculture,en janvier le riz récolté,ce sera le tissage de la soie,d'autres avec une vieille SINGER piqueront jeans,tee-shirt,et autres produits de confection pour un assemblage final dans la capitale...
et pendant ce temps là,les hommes,qu'est-ce qu'ils peuvent bien fabriquer?
Eh bien comme le titre l'indique,ça picole sec au village,
on n'a pas de frics mais les épiciers font facilement crédits en ce moments,les futures récoltes de riz laissent présager qu'ils auront les moyens de rembourser leur dettes.
Le futur prix du riz sera surement très élevé,par la perte de nombreuses récoltes à certains endroits,en d'autres lieux le riz sera très très recherché donc très cher!!!
Paille Kheundheu!!!

Paperblog


Aucun commentaire.

La rizière dans tous ses états!!

le jeudi 28 octobre 2010.

« 5 heures du mat',j'ai des frissons «,
eh!!! lorsque je vous dirais quelle température affiche mon thermomètre,vous allez vous dire qu'il est devenu « à la masse » le farang-isan!!Ce matin,il fait 24 degrés,et les premiers pullovers et bonnets font leur apparition dans les rues de Pangkhan.
Moi ,fièrement assis sur le perron de la maison,à touiller mon café de la patte gauche,torse nu(comme dab) tous m'interpellent »NAO BOA? »(t'as pas froid?),ils devraient savoir depuis le temps!! mais ils ont ce malin plaisir(les taquins) à me faire passer pour un extra-terrestre et moi de leur rendre le froid qu'ils ressentent encore plus mordant,rien qu'en me regardant torse poil...Je leur dit alors que mes congénères se les gèlent déjà en France(n'est-ce pas?),que pour moi un 24 degrés(qui leur paraît totalement insolite car les degrés pour les villageois c'est de la caille, pour eux ,ce qu'ils savent c'est que ça caille!!!c'est tout)c'est de « l'AKHAT DI »(un temps idéale)!!!
Donc les vents de « nordè »comme disait les anciens de Noirmoutier,ont définitivement gagné la partie!!!
Fini la mousson et ses vents de sud,les vents du nord-est venus du Vietnam et Chine sont installés pour un long moment,au moins jusqu'en février. La rivière est en décrue(remarquez le beau retour du ciel bleu!!),




Même si dans d'autres endroits de l'I-SAN c'est toujours compliqué(A ce jour plus de cinquante personnes ont perdu la vie et désormais trois millions de thaï ont à subir les dégâts des eaux,Bangkok attend pour aujourd'hui le dernier rush de la Chao Praya associé au grand coefficient de marée annoncé ce jour)
Donc les berges de la Mae nam Chi Noï(la rivière qui longe le village)la carte se découvrent et mes voisins et concitoyens commencent à s'activer pour squatter les abords de la rivière,regorgeant de limon,et y planter ,oignons,carottes,choux et autres légumes à grandes valeurs ajoutées...ils ont encore un petit peu de temps avant la récolte de riz..Plus ou moins une quinzaine....Sur les routes autour de Sélaphum ,on remarque le va et vient des moissonneuses,les potes de Oy,ont prévenu »on arrive pour le « LOK KHATONG »cette fête qui correspond au début des récoltes..Les plus robustes affutent leur futur fossile et s’apprêtent à faire un « bon coup »car depuis l’arrivée des machines,la main d’œuvre se fait rare et les salaires pour la coupe du riz ont explosé. Désormais on peut gagner 500 baths(12 euros!!!) par jour à ratiboiser du riz lorsque l'on est en équipe et payé au rendement!!!Juste retour des choses. De salaires de misères,il y a 5 ans,c'est devenu lucratif de couper le riz à la main...Aussi pour les exploitants,ils bénéficient de l’appellation 
»KHAO OM MALIE »(riz au jasmin)véritable riz au jasmin des régions d'I-SAN,arrivant d;ailleurs à des prix très élevés dans les supermarchés européens!!!Au fait sachez que la plupart des »riz thaï »proviennent des États-Unis,riz au jasmin génétiquement modifié,les thaïs n'avaient pas protégé cette appellation mais désormais dans un carré Sisaket,Udon thani,Karasin.Buriram,la carte une appellation est définie mais le cahier des charges oblige que ce riz soit coupé à la main!!!Voyez les photos des rizières!!!


Il y a un peu plus de cent jours,on repiquait le riz,il a désormais fleuri et vous pouvez voir les grains riz se former...



Admirez ces magnifiques rizières teintées du jaune des épis de riz...


car dans un mois ce ne sera plus qu’étendue de terre grise et de pieds de pousses de riz totalement grillés..C'est vrai que de novembre à mars on veut bien dire que c'est la meilleur saison pour venir en Thaïlande mais vous n'aurez pas l'exceptionnel vision de rizières verdoyantes,déclinant tous les verts de la création...Alors peuplez vos pupilles de ces belles images....Mais n’hésitez à venir tout de même en hiver en Thaïlande,il fait bon ,il ne pleut quasiment plus,peut-être au sud jusqu'en décembre,mais en I-SAN,les matins frais et les après-midi secs et légèrement chaud,vous feront oublier qu'avant ,en regardant la campagne,ici s’étendait un océan de verdure,ET PUIS VOUS AUREZ TOUJOURS LES ISSANNAIS
mon pote TCHISS

dit “houa kaï kaï”(“tête d’œuf”)eh ça ne s'invente pas,il est chauve!!
TAN et TANGMOO au temple des esprits

ET RIEN QUE CA,,CA VAUT LE DETOUR HORS DES SENTIERS BATTUS,NON?
Par ailleurs je n'oserais pas dire que vous aurez peut-être la chance de me croiser, aussi(ça va les chevilles!!
»PAILLE LOÏ POUGNI JEFF!! »(dégage Jeff)
Alors en attendant de visiter les terres d'I-SAN,je vous fait ce serment:
« mes biens chères sœurs,mes biens chers frères,interdits de quitter l'I-SAN sans un MOLAM déchainé,HE,HE,HE,HE....!!!!MOLAM DE »!!!







(Eddy doit faire des bonds du coté de Memphis!)
PAILLE KHEUNDHEU!!!

Paperblog


5 commentaires.

OK PHENSA,fin du carême bouddhique!!

le dimanche 24 octobre 2010.

A peine avoir laisser dernière nous,la mer,la furie de Bangkok,les routes inondées de Khorat,au village mais aussi partout en Thaïlande,les préparatifs de la fin du carême bouddhique battent leur plein!
le OK PHENSA(prononce oque pan sa)est donc le terme de la retraite des moines au temple. Littéralement le Ok Phensa veut dire la sortie du Phensa et si il y a sortie il y a eu une entrée du Phensa. Il y a trois mois je décrivais ce Khao Phensa dans mon article du 29 juillet 
» le khao phansa est le moment où les moines se retirent,restent au temple pour méditer pour une période de trois mois,on pourrait assimiler cela au carême chrétien,c'est d'ailleurs le moment où nombreux hommes décident de faire retraite au temple durant cette même période,retraite qu'ils doivent faire au moins une fois dans leur vie s'ils veulent suivre les préceptes du Bouddha!!!cela correspond à une vieille histoire ou légende qui dit qu'à l’époque de Siddharta un moine ou disciple sortit du temple auraient écrasé de nombreux insectes fuyant la pluie de la mousson,s'en plaignant, le Bouddha lui aurait suggéré de rester au temple pour éviter d’écraser ces créatures terrestres,d’où ce jour de Khao Phansa qui correspond(si vous l'avez loupé)a la pleine lune du huitième mois lunaire donc si ça vous branche ,à vos calendriers « chinois,thaïs,hindou »pour ne pas rater cette fête l’année prochaine qui ne sera pas à la date du 26-27 juillet comme cette année ,attention car la pluie de mousson déferle alors sur l’Asie!!!Ce deuxième jour donne l'occasion d'allumer de nombreuses bougies autour des maisons.... »
Cette retraite dure donc trois mois,trois mois lunaire et hier nous étions à la pleine lune du onzième mois lunaire...
Dès le matin tout le monde se rend au temple


pour distribuer aux moines de nombreuses nourritures,qui sortent de l’ordinaire des donations journalières:Pâtes alimentaires,lait en brique,pâté de viandes mais aussi des nécessaires pour la toilette,le lavage des habits et l'entretien du temple,des bougies,du pétrole pour les lampes(plus par tradition car désormais l’électricité est reine )enfin pour résumer après plus ou moins trois mois de frugalité,on offre de l’opulence pour les jours à venir. Tout le village se donne rendez-vous au temple tôt le matin pour débuter la fête....

Y'a du monde dans la salle de prière non?(comment font-ils pour retrouver leurs chaussures?étonnant non?)
Ensuite la matinée est occupée pour certains,là chez mes voisins,à la confection d'une sorte de « pirogue aux offrandes »,la fabrication se fait entre amis,entre voisins,les hommes pour la structure du bateau,

les femmes à la confection des liens qui permettront à toutes sortes d'offrandes de s'accrocher à la pirogue.

On palabre,on mange et on boit de la bière de riz(boisson très amère de macération de riz gluant,moins fort que le Lao Khrao mais à 8h00 du mat' ça décoiffe tout de même)

La pirogue à offrandes,c'est ça!!

Le soir est le moment précis du OK PENSHA...
C'est au bout de la rue que ça se passe!!!

La pleine lune se montre derrière les bambous géants.

On allume des bougies un peu partout autour des maisons,

Dans la grande salle du temple on expose les bateaux aux offrandes(pour obtenir le bienfait du Bouddha pour toutes sortes de raisons,en ce qui concerne mes voisins, pour que la dernière année des études de leur fils aboutisse au diplôme!)


les jeunes et anciens « tous ensemble tous ensemble »,

des pétards explosent de tous les cotés,assourdissant et les yeux,le souffre ça pique!!!!!!!!!
on envoie des ballons illuminés dans le ciel,

on a fabriqué une sorte de cabane pour supporter les bougies mais aussi tiges de canne à sucre et brins de riz ou toutes sortes de branches d'arbres,plantes ou graminées issus des récoltes de chacun, pour que les moissons soient généreuses,en effet la récolte du riz est pour très bientôt.


Dans ce joyeux bordel on n'oublie pas les morts qui ont le droit à leurs bougies respectives,qu'ils participent eux aussi à la fête,

là devant les urnes de MI-YAILLE,MANOT,et des parents de OY..

les incantations des moines,terminées, ils annonceront que les enfants peuvent détruire la maison où siège la canne à sucre entre autre et dans une joyeuse pagaille les gamins se chamailleront pour récupérer,et bien-sur manger les tiges de canne à sucre...tout le monde rentre chez soit,une fois de plus cette fête a soudé la communauté villageoise,comme il y en a de moult occasions tout au long de l’année,on oublie ses différences car on a les mêmes soucies,les mêmes joies,les mêmes attentes à Pangkhan,le bouddhisme sert à ça aussi,à consolider une communauté!!
Dans d'autres endroits on aura d'autres rituels,
courses de bateaux dragons,

illuminations et décorations de bateaux,

confections en bougies de cire d'abeilles de temples

ou même grande procession dans un temple en haut d'une colline...
.
la prochaine fête est le LOK KATONG(le grand pardon)au moment où les récoltes de riz débuteront....Cette fête bouddhiste mais surtout de village entre croyance et superstition se termine par un Molam, comme toujours.....






PAILLE KHEUNDHEU!!!!
PS:Aux dernières nouvelles,les inondations ont mis la maison de plus de un million de personnes sous l'eau,17 personnes décédées et dans 4 jours l'effet combiné de grandes marées dans le golf de Siam présageraient du pire...

Paperblog


8 commentaires.

Quand le peuple de l'eau perd pied!!

le jeudi 21 octobre 2010.

Nous avons donc plié bagage,ce dimanche dernier et devinez,il pleuvait.
Des nouvelles du village nous laissait entendre qu'en I-SAN,à part quelques eaux en début de semaine,le temps était clément.
Au information thaï par contre cela commençait à être la panique,du coté de Khorat(nakhon Ratchasima)les rivières montaient inexorablement!!!
Enfin le beauf,SON,le père de Dogmaï,la cousine que nous récupérons lors de nos vacances; était la avec son taxi pour nous ramener à Bangkok...fini la mer,route vers la capitale...
Le lundi un rendez-vous important nous attendait à l'ambassade de France.

Le dépôt du dossier de demande ,de la part de OY ,de sa nationalité française ..Il fallait être en forme,on ne sait jamais avec l'administration!!!le lundi après quelques embouteillages sporadiques et toujours sous la pluie,documents en main,nous faisions le poireau à l'ambassade dès 8h30...
Après un court moment,enfin presque 2h00 d'attente, nous étions reçus.
En attendant cela a permis d'observer le va et vient de l'ambassade ,des compatriotes français; venant pour toutes sortes d'affaires,mariage,déclaration de naissance,de vol,d’incapacité pour les retraités(eux au moins ils en profitent)nous avons fait un état des lieux du dossier et mis à l’évidence qu'il nous manquait des papiers(ça,je m'y attendais).On aura désormais jusqu'au 1er décembre pour compléter le dossier et rendez-vous fut pris pour l'entretien en français,et là ce n'est pas gagné,malgré le fait que nous parlons très peu en français avec OY,que nous habitons en Thaïlande depuis 2002,même si le fils est né en France et est français,
la condition sine qua none est:la personne requérante doit parler français dans la mesure de sa condition sociale!!!
Là faudra m'expliquer(selon la condition sociale) mais la nana de l'ambassade n'a pas affolé OY ;en disant que l'entretien serait des plus simples étant elle même d'origine thaï..on verra bien....
Après tout ça,eh pour des paysans de l'I-SAN toute démarche administrative nous fatigue,j'allais trainer mes guêtre du coté de NANA voir un vieux pote qui bosse à Bangkok(je vois tout de suite les mauvaises langues dirent,”ouais ouais on nous la fait pas à nous,on connait”)Pour lui l'endroit était plus simple et accessible,voyez vous!!...
Pendant ce temps là,il pleuvait toujours. Après une bonne après-midi je rentrais à Ratchada,retrouver la petite famille au marché mais ce fut court tellement la pluie découragea les chalands comme les marchands...
ensuite dans la chambre du Ban Keaw,l’hôtel, les nouvelles étaient mauvaises,la route de l'I-san était bloquée par la montée des eaux de la Chao Praya et de la rivière Moon,les bus pour remonter avaient annulé leur départ du lendemain matin...bon,on verrait bien....Le mardi ,pas d’amélioration et même les mini-bus habituels ne bougeaient pas mais apparemment,un mini-bus d'un village voisin remontait, partance pour le soir!!!!Un kamikaze?on verrait bien,en attendant les médias s'en donnaient à cœur joie,
”les pires inondations depuis quarante ans,cinq morts,trois hôpitaux de Khorat évacués »
Voici d'ailleurs un florilège de photos piochées dans les journaux.








En toutes circonstances,la pêche est primordiale!!!


Des vidéos d’hélico impressionnantes,
des images,vue du ciel!!!

Numéro spéciale pour envoyer des dons(peut-être serait-ce le moment de la fameuse réconciliation nationale?),le Roi avait déjà débloqué de sa fortune perso10 millions de Baths(250000euros tout de même)..
le soir venu,nous sommes partis et après 100 kilomètres des trombes d'eau nous assaillirent et le chauffeur était à fond les bielles,heureusement calmé un « moment de temps » par une crevaison...et plus nous avancions vers la province de Nakhon Ratchasima,plus le trafic de camions se faisait de plus en plus dense,quelques bus,pas de voiture ou très peu,et puis forcement arrives aux abords de la ville nous avons mis 2h00 à la contourner dans 30 centimètres de flotte, encadrés par les poids-lourds mais ça l'a fait et après pour le reste de la route nous étions quasiment seuls,le chauffeur a adoré,il se prenait pour Shumi,
enfin au lever du jour nous sommes arrivés aux alentours du village,les champs de riz, tous en fleur,la récolte est pour bientôt,par contre le riz des plaines centrales et de nombreuses régions est ,lui,foutu définitivement.
Sinon nos rivières à nous ne débordent pas, la Nam Chi est au bord du débord avec un débit impressionnant,mais ça tient!! Il ne va pas falloir un retour de la pluie pour la voir déborder rapidement de son lit...je vais allez d'ici peu vérifier tout ça avec mon p'tit vélo!!
A part ça le village est fringuant,il a fait beau toute la journée,sans être trop chaud,j'ai pu faire une belle sieste canapé et à l'heure où j’écris les grillons font la bamboche,quelques crapauds aussi,c'est calme,la maisonnée dort,je suis seul,loin des bruits de Bangkok et de Hua-Hin,c'est bien,c'est beau!!!Allons dormir et rejoindre cette osmose jusqu'à la prochaine excursions!!!
Paille kheundheu
PS:Au moment où je poste cet article,il y a plus de dix morts et Bangkok est désormais inondé dans la plupart de ses quartiers,ailleurs des milliers de villageois sont totalement isolés!!!
dernieres nouvelles et images,ce matin

Paperblog


6 commentaires.

Au bord de la mer,TROPIQUES AMÈRES!!!

le mercredi 20 octobre 2010.

Pour ceux qui se seraient demandés, »mais où est donc passé le farang-isan? »En ce mois d'octobre,les enfants ont le droit à leur deuxième période de vacances annuelles...Nous sommes donc partis pour quelques jours de vacances au bord de la mer dans une ambiance bonne enfant,le minibus à bloc de gamins rejoindre leurs parents travaillant à Bangkok,pour les plus vieux,les collégiens, allant bosser un petit mois pour se faire un peu d’argent.
Nous,nous tracerions jusqu'à Hua-Hin,célèbre station balnéaire où nous avons nos habitudes!!En arrivant,la guest-house,la BIRD, toujours overbooker habituellement, est très calme et un constat s'est imposé.:les touristes ne sont toujours pas revenus en Thaïlande et il nous faut une petite piqure de rappel pour bien comprendre,comment la Thaïlande en est arrivée là .
Taksin fondateur du parti »thaï rak thaï »(les thaïs aiment les thaïs littéralement)
TAKSIN EN CAMPAGNE

parti populiste,certes démagogique,gagne triomphalement les élections en 2001 et met en application certaines de ses promesses électorales(ce qui est à remarquer,car dans ce pays c'est plutôt rare,heu.. ailleurs aussi non?)soins gratuits dans les hôpitaux(prises en charges en autres par la trithérapie des malades séropositifs)mis à disposition par village de micro-crédits pour des projets,tel achat de cheptel de vaches,projet d’amélioration des villages(il y aura forcement de l'argent qui sera dépensé n'importe comment mais..).Ce qui a surtout changé c'est que les gens d'I-SAN et du nord qui ont votés massivement pour lui,ont alors redressés la tête,se sont sentis pour une fois pris en compte par les pontes de Bangkok. Où cela a commencé à clocher pour Taksin ce fut le début de la guerre du Yabba!en effet ,il fut décidé en 2003 d’éradiquer cette drogue qui faisait des ravages dans le pays mais la façon dont il le fit,fit grincer des dents,exécutions sommaires de dealers en tout genre(plus de 3000 tout de même)des dealers qui étaient des petites gens,n'ayant pas de revenu,mais issu des couches populaires,et tout cela sans s'attaquer au vrai dealer,les « gros ».La façon dont aussi il voulut régler le problème de l’insurrection islamique des trois provinces du sud près de la frontière malaisienne,il ne fit pas dans la dentelle non plus,exécutions sommaire etc....Pourtant en 2005,il est réélu avec encore plus de voix que la première fois,et puis en 2006,en septembre lors de son départ pour l'ONU à New-York pour la grand messe annuelle
TAKSIN PREMIER MINISTRE,

les militaires firent un coup d’état(un de plus,on en compte plus de vingt en 70 ans),un coup d’état sans que rien ne se passe vraiment,sauf que Taksin fut alors contraint à l'exile...Les gens de Bangkok,sortirent des fleurs,comme pour remercier ceux-ci.

Les militaires dirent qu'ils organiseraient le plus rapidement des élections..
LE CHEF QUI MENA LE COUP D'ETAT

et ce fut fait et un peu plus d'une année plus tard(debut200(a),les pro-taksin regagnait encore haut la main les élections mais sans majorité absolue alors une coalition avec des élus de petits partis traditionnels fut nécessaire. Les futur rouges mirent en place un premier ministre très populaire,connu à la télévision pour ses émissions de cuisine entre autre,

MIGNON NON?.
Entre temps les classes dirigeantes traditionnels celle qui n'avait plus le pouvoir depuis 2001,décidèrent de mettre a terre Taksin en l'attaquant ou cela fait le plus mal...sa fortune..il est vrai que ce milliardaire,plus grosse fortune de Thaïlande,n'est pas exempt de reproche(il faut rappeler qu'il faisait parti, avant de créer son propre parti ,des formations politiques qu'il attaqua lors de son élection(ils ne lui pardonneront jamais)mais surtout la pompe à fric du pouvoir n'allait plus dans le bon sens...des malversations lors de la ventes de son empire des médias à un Singapourien(il a alors « oublié » tout simplement de payer les impôts liés à la vente)sa volonté d'acheter des avoir à l’étranger comme le club de foot de Liverpool,exacerba le sentiment déjà très fort des thaïs pour le protectionnisme et nationalisme en tout genre,vous rajoutez de nombreux cas de corruption dans ses rangs(entre autre celle du premier ministre élu début 2008 qui lui fut accuser de conflit d’intérêt entre pouvoir et télévision)A la place du joyaux de la cuisine thaï a la télé, le nouveau premier ministre élu par la chambre fut le beau-frère de Taksin,

LE BEAUF
le népotisme était trop flagrant,c'en était trop!!Alors les petits partis de la coalition retournèrent leur veste,créant entre autre avec le parti d'opposition le parti démocrate,le mouvement des jaunes qui paralysèrent l’aéroport international de Bangkok(on est fin 200(a)

en pleine saison touristique et en début de crise mondiale. Le début des gros soucis économique du pays commença,le nouveau parti de Taksin(car le premier fut dissous pour malversation)fut obligé de rendre les armes,les élus des petits partis ayant entre temps retourner leur veste,les avoirs thaïlandais du milliardaire furent confisqués,le parlement trouva une nouvelle coalition au sein du parlement(sans qu'il y ait de nouvelles élections) et mis en place un vrai thaï de l'oligarchie,de la haute ,ABBISHIT,l'actuel premier ministre!!

On est alors au printemps 2009.les pro-taksin un genou a terre commencèrent à s'organiser avec toujours Taksin finançant le tout de l’étranger,quelques manifs rouges(en opposition du mouvement jaune) furent organisées,durant l'automne

mais sans réponse du nouveau gouvernement à part déjà quelques morts par la répression féroce des forces de l'ordre,les rouges retournèrent dans les campagnes pour quelques semaines puis à la fin de l'hiver,revinrent à Bangkok réinvestir les quartiers d'affaires de la ville et dès le printemps de cette année,un peu comme une kermesse bon enfant,des milliers de gens d'I-SAN ,du nord aussi,des familles,des enfants des anciens,avec l'espoir de nouvelles élections pour légitimer ou non le pouvoir en place avec l'espoir de remettre en place un gouvernement pro-taksin....et cela se finit comme on le sait dans un bain de sang,l’armée repris du service

tireur d’élite pour exécuter les plus radicaux des rouges dont le fameux général SAE DEANG

qui soutenait les rouges..après une dernier nuit de destruction d’édifice représentatif de l'ordre en place
et de nombreux morts,les paysans retournèrent chez eux,amères,

les derniers leaders abdiquèrent,

il n'y aura pas d’élection anticipée,rien pour les petits,plus de parti,et énorme sensation d'amertume,suprême déception...Malgré une campagne de réconciliation nationale « tous thaïs,tous ensembles pour une Grande Thaïlande », »TOGETHER,WE CAN »


les jaunes n'ont rien cédé,l’armée a choisi son camp. Le roi n'a rien dit (il est très vieux c'est vrai)

et les petits l'ont en travers de la gorge. Aujourd’hui l’état d'urgence persiste,de nombreux médias pro rouge n'existent plus,les sites Internet trop « ROUGE » définitivement interdits et les leaders rouges sont toujours en prison accusés de « terrorisme »,alors comment voulez vous que les thaïs se réconcilient?,les campagnes attendent les prochaines élections mais sans leaders,comment faire?sans argent comment faire?mais on aura surement encore une grande surprise l’année prochaine!!!...l'industrie du tourisme pendant ce temps en a pris pour son grade et est toujours moribonde, je le vois bien même si on est pas en saison mais depuis fin 2008,à Hua-Hin le tri des commerces se fait..ceux qui était fragiles ne s'en remettront pas..les autres sont vides,pas de touriste....Enfin nous,nous sommes là mais les gens sont tristes,plus de business,et jusqu'à quand ?se posent comme question les plus petits venu la plupart d'I-SAN?Ils ne pourront pas envoyer de l'argent aux anciens et à leurs enfants restés dans les campagnes...et le fossé entre eux et ceux qui ont la plus grosse part du gâteau qu'ils ne veulent toujours pas partager,se creuse,inexorablement..tout ceci est loin mais très loin d’être terminé!Alors à la mer ,les petits restos de plages sont vides,




il est vrai que octobre est une saison creuse,mais a ce point la,les jeunes du boui-boui de la plage se posent bien des questions....




des thaïs qui ont le sourire « jaune »sans jeux de mots....en plus parti de l'I-SAN avec le sentiment que la mousson était terminée,elle nous a vite rattrapé,de la pluie tous les jours,le début d'inondations dans le sud de Bangkok,heureusement le dernier jour de notre séjour,le soleil a fait son apparition alors les jeux de plage ont repris leur droit,

EH TOUT DE MEME!!
la jeunesse dorée de Bangkok



a pu quelque peu rendre le sourire au gens des plages et autres commerces,pour nous il était temps de retourner au village mais un stop à Bangkok allait s’imposer.
Paille kheundheu..
Suite au prochain numéro!!le retour au village via Bangkok!!!

Paperblog


4 commentaires.

Et si nous sauvions le GECKO thaï,le TOOKEY!Sauverions nous l'Humanité?

le vendredi 08 octobre 2010.

Ce matin,après avoir été à Amnat Charoen,province voisine de Pangkhan,remplir mes obligations d’étranger résidant sur le sol thaïlandais,c'est-à-dire pointer tous les trois mois à l'office de l'immigration,pour confirmer son lieu de résidence(on peut le faire par la poste désormais,ce qui assouplit la démarche administrative)le plan Toute la petite famille(car cela fait partie des sorties familiales)s’arrêta au centre commercial,le BIG C de Yasothon!!!


A Amnat un autre grand hypermarché BIG C ouvrira seulement le mois prochain!!Alors,contraints,nous sommes allés à celui de Yaso,pour déjeuner au « food center » où juste à coté de nombreux jeux électroniques sont à la merci des porte-monnaies des parents!!Un petit mot sur les « food center ».Vous en trouverez dans chaque centre commerciale,il consiste en une grande cantine où tout autour de nombreux petits restaurants vous proposent à des prix très raisonnables(25 à 40 baths l'assiette-0,60 a 1 euro)les plats thaïlandais les plus connus,mais aussi coréens voir malais même chinois,tous servis à la minute car quand un thaï a faim il faut le servir immédiatement sous peine de le voir et c'est très rare de très mauvaise humeur.

La formule est d'autant plus facile que vous achetez des coupons une bonne fois pour toute puis pour commander vous donnez l'équivalant du prix du plat que vous désirez avec de la monnaie de singe,ce qui rend la dépense psychologiquement plus facile,ah ils sont forts tout de même!!Donc,nous avons mangés,Tangmoo avec sa soeur ont joué à leurs jeux préférés,puis nous avons fait un petit tour de galerie avec ses inévitables magasins de chaines internationales,mais il y avait un petit stand au milieu du corridor où la foule se bousculait. En s'approchant,un vivarium avec des geckos,un thaï-chinois assis à une petite table où trônait une caissette remplit d’argent. Avant de me faire expliquer ce qu'il y avait écrit sur les panonceaux du stand,je vais vous présenter
LE GECKO!!

En thaï(nom d'origine malaise) on l'appelle le Tookey( prononcer TOU-KEEYYY)à cause de son cri que l'on peut entendre un peu partout dans la campagne issanaise,
tookeeyy-tookeeyy-tookeeyy-tookeeyy-tookeeyy-tookeeyy-tookeeyy-tookeeyy-tookeeyy!!!
9 fois ,c'est rare mais si vous entendez ce cri et comptez après avoir formulé un vœu,il se réalisera,7 fois de suite c'est plus commun il aura de grande chance de se réaliser,en dessous,oubliez!!!Ma première rencontre avec un tookey fut il y a douze ans à la ferme à deux kilomètres de la maison,à l’époque lors de mes séjours en I-SAN je restais à la ferme,et une nuit sortant de la moustiquaire,je m'aventurais dans le noir pour uriner et au moment de rentrer dans ce qu'ils appelaient WC je marchais dans quelque chose de mou mais rien ne se passant,je revenais me coucher et au petit matin je me levais et retournais pisser(qu'est ce qu'il urine le farang-isan mais la bière c'est pas...)et je vis à terre avec la marque de mon talon imprimer dans son corps mon premier tokey,celui-ci avait des points bleu-verts sur la peau,et faisait 30 bon centimètres,le croyant mort vu mon poids;je donnais un petit coup de pied dedans,pas trop rassuré et comme par enchantement et après un sursaut de ma part il regonfla et partit très très vite,la rencontre fut donc ,on peut le dire,brève mais très intime.

Les thaïs m'ont dit que j'avais eu de la chance car le gecko-tockey mord très fort et est assez agressif !Pourtant ma vrai rencontre avec le tookey fut quelques mois avant la naissance de Tangmoo,il y a six ans environ,il y en avait un qui avait trouvé refuge dans mon salon,il y est resté deux ans,derrière un grand buffet où il avait collé au mur une grappe d’œufs(un peu comme une grappe de raisins),à l'abri de tous,des prédateurs!!lorsqu'il sortait de derrière le buffet, il se cachait derrière la photo du défunt père de ma femme si on l'approchait trop près (j'avais alors dit que le Tookey était la réincarnation du père,qu'il venait voir comment ça se passait dans sa maison,et Oy y a cru ou a bien voulu y croire).Il était massif plus de 30 centimètres avec la queue,sa peau de reptile ornée de points rouges celui-la,je l'ai même vu venir juste au dessus de mon canapé où m'endormant involontairement,à mon réveil je le surprenait me fixant avec ses yeux de serpent,m'observant,la tête en bas car le tookey grâce à ses lamelles sous les pattes se tient sur n'importe quelle surface à l'endroit,l'envers,à la verticale;tel une ventouse,un vrai équilibriste le tookey!!Il était devenu un drôle animal de compagnie mais je m'y étais habitué..En partant en France pour la naissance de Tangmoo,la consigne avait été de toujours maintenir au moins une fenêtre ouverte,pour le laisser partir s'il le voulait,chasser des insectes s'il venait à en manquer,et puis surtout laisser sortir les bébés tookeys lorsqu'ils seraient sortis de l’œuf.
Après presque une année d'escapade française,à notre retour avec le fiston qui n'avait alors que quatre mois,il était parti !!!Mais juste derrière la maison vers la cuisine extérieur,il n’était plus seul,de nombreux petits tookeys étaient là,et il avait à nouveau pondu derrière l'armoire de la grand-mère qui habitait dans une petite pièce annexe!!!Vous me croirez ou non mais dès mon retour,j'ai eu le droit à une fête(j'y ai cru!),eh oui...9 fois tookey et pas qu'une fois. La maison enfin du moins l’arrière de la maison était devenu l'annexe d'une colonie de geckos qui allait encore augmenter avec les nouvelles grappes d’œufs disséminées un peu partout....Après quatre mois au village,on a du repartir encore en France pour 8 mois et à notre retour définitif,il n'y avait plus un tookey,disparus,volatilisés,même plus la mère,plus un jeune....Ma femme en conclut que son père avait mieux à faire....moi j'avais déjà ma p'tite idée sur cette disparition,Depuis les tookeys du village,dans deux arbres près de la maison ont disparu aussi. Avant comme les oiseaux et toutes sortes d'animaux et insectes,ils vivaient dans la foret,mais les thaïs,ils ont fait fort,entre 1950 où la foret primaire occupait 80%du territoire,aujourd'hui il n'en reste qu'a peine 10 % de cette foret. Remarquez sur la photo satellite

Les pays limitrophes de la Thaïlande sont couvert de foret,l'i-san et la plaine central,plus rien(si des rizières)au sud si l'on voit comme une foret ce n'est qu’hévéas palmiers à huile!! Le riz y est aussi pour beaucoup(la Thaïlande est le premier exportateur de riz au monde),mais la surexploitation du tek aussi, même si il y a un moratoire depuis le début des années 80 ,aujourd’hui on plante des forets de tek mais pour son exploitation unique sans biodiversité,on plante des forets d’hévéa partout sur les territoires où le riz ne pousse pas et on défriche la jungle peut-être non endémique mais on déracine pour enraciner des arbres qui rapportent,ici en I-san l’eucalyptus est roi(pour le charbon de bois) mais où l'eucalyptus pousse,plus rien d'autres ne pousse,bon juste pour vous dire que toutes les bestioles de la foret viennent dans les villages où les haies,arbustes,et arbres persistent et peuvent leur offrir un lieu de vie..si on rajoute l'engouement des thaïs pour les insectes,leur disparition fait que de nombreuses espèces n'ont plus rien à manger,les oiseaux fuient ,les tookeys finissent dans les villages..mais depuis deux ou trois ans on les chasse aussi,et on en revient au stand du BIG C,le chinois-thaïs achetait des tookeys vivant à 10 000 baths la pièce de 300 grammes,10 000 baths(250 euros!!),une fortune et voici donc la raison de la lente disparition des tookeys dans les parages..

Tout ça pour faire un médicament,réduit en une poudre après séchage il va être prescrit dans la médecine traditionnelle chinoise pour des problèmes d’érections,voir de diabète(comme s'ils n'avaient pas assez des cornes de rhinocéros,des ailerons de requins,etc..Donc bientôt plus de tookeys,les oiseaux,envolés,les insectes, moribonds,même les crabes se réfugient au village,dans ma maison


Ils étaient de la foret,ils sont devenus des rizières et les i-san les mangent en les préparant dans une saumure pour leur préparation de Salade de papaye verte (le Somtam,le tham ma khou ,le pokpok)ou bien ils disparaissent écrabouillés sur les routes de campagnes lorsqu'ils les traversent..il y a cinq ans tous les matins j'en voyais des centaines,mais il y a cinq ans il y avait trois fois moins de voitures, désormais il n'en reste qu'un tout petit nombre.
AVANT.

APRÈS.

Mais un crabe à la maison,y a pas à dire,ce n'est pas comme un tookey,c'est moins attachant (enfin ça dépend s'il vous crochète ah ah)enfin tout ça pour vous dire que la disparition des espèces animales annonce la future disparition d'une autre espèce...L'HOMME?!!
Peut on en vouloir à ces gens des forets qui lentement mais insidieusement sont devenus des hommes des rizières,ainsi que citadins ouvriers,filles de bar malgré eux pour rembourser des dettes qu'on leur a obligé de contracter ,pour aller vers une mono-culture,le riz,de l’extrême pauvreté on les a gardé suffisamment pauvre pour leur prendre petit à petit leur terre,hypothéquant leur avoir,puis leur jeunesse qui peuple désormais Bangkok. Ces dernières années,ça s’accélère avec la mécanisation à outrance,pour plus de rendements donc plus de dettes et un appauvrissement inéluctable au profit des prêteurs sur gages;des vendeurs de semences,de tracteurs...etc;une oligarchie de Bangkok qui tient désormais 80% des richesses du pays(nous en reparlerons...).
Lorsque l'on voit que même les bigorneaux de rizières(j'en parlais dans un article précédent)se suicident ,c'est un signe.....


Alors n'oublions pas, SAUVONS LES GECKOS,ce sera désormais ma croisade,ma bataille,mon cheval de bataille(pas de demi-mesure le farang-isan hein?)ici pas revendication sur les retraites,pour la plupart des thaïs,les pensions de retraite,c'est de la science fiction!!)!!!!!
En attendant la mousson s’épuise et ne sert que quelques ondées passagères,les rivières baissent,on compte les rizières qui inondées pourrissent désormais,la saison sèche est là pour six mois!!C'est aussi les vacances scolaires et on part à la mer(encore!!!),toute la famille pour sauver les requins? pourquoi pas?tant qu'on y est!!!
On passera par Bangkok pour déposer le dossier de demande de nationalité française de ma chère et tendre OY et je pense que ce ne sera pas des plus facile,vues les nouvelles lois sur l'immigration et code de nationalité en attente d’être voté en France,enfin on verra(je vous tiens au courant!!!)
Nous finirons par l’actualité du village!
C'est calme,on a juste eu le droit au départ du directeur de l’école,Mister Pat qui est muté pas très loin d'ici et du coup on a réussi à faire une bonne fête,dès 6h00 du mat'!

La mode du Houla houp est revenue ou arrivée dans les écoles thaïlandaise



Il paraît que c'est bien comme exercices physiques pour lutter contre l'embonpoint des jeunes,(a moins que le ministre de l’éducation détiennent des actions dans les compagnies qui fabriquent les cerceaux,et cela ne m’étonnerait pas du tout!!)et du coup Tangmoo houlahouppe à fond!!!!


Eh,ça s'passe comme ça à Pangkhan!!

PAILLE KHEUNDHEU..

Paperblog


14 commentaires.

Un BANGKOK très touristique,5 spots incontournables et inévitables?

le mardi 05 octobre 2010.

Pour terminer mes réflexions(ce sera le cinquième et dernier volet) sur ces endroits à voir ou ne pas voir en Thaïlande,après les quartiers chauds de la cité des anges, nous irons nous promener dans des endroits très touristiques,incontournables des voyages organisés ,inévitables aussi par ce qu'ils sont simplement beaux ou impressionnants.
Si par contre vous souffrez de quelques phobies particulières ces sites seront à proscrire lors de votre séjour à Bangkok. Alors on monte dans le car ou le taxi, on s'installe pour ce périple dans la capitale thaïlandaise
Ne pas se rendre en haut de Bayoke tower,ni au sommet du Wat Arun.
Ces deux sites totalement opposés par l’intérêt que l'on peut leur porter ont un point en commun,mis a part le fait qu'ils seront submergés de monde,ils sont à éviter par les personnes souffrant d'acrophobies,c'est-a-dire souffrant de vertiges liés à la hauteur,à l’altitude. Tout d’abord Bayoque tower au milieu du quartier de Pratunam,quartier marchand,quartier « chinois »,quartier des grands centres commerciaux,est le plus haut gratte-ciel de Bangkok.

Après deux ou trois ascenseur vous arriverez au top de la capitale,vous aurez une vue imprenable sur celle-ci,si le temps le permet mais surtout si la pollution n'est pas trop dense;le meilleur moment d'y grimper pour moi étant juste avant le coucher du soleil et du haut de ses 88 étages à plus de 340 mètres découvrir la ville s’éclairer petit à petit et apprécier son gigantisme est un spectacle dont le détour en vaut la peine.

Le Wat Arun est ce temple de l'autre coté du Chao praya,très anciens et configuré tel une stûpa(un peu comme les temples d'Angkor mais rénovées)

des marches très hautes vous permettrons de l'escalader mais pour descendre.....enfin vous avez désormais des rambardes sur le cote pour vous accrocher et vaincre votre éventuel vertige,le meilleur moment étant de s'y rendre au petit matin vers 5h00,cela tombe bien car le Wat Aurun est le temple de l'Aurore...une fois la visite terminée,voir d'y avoir procédé au Tham boun(offrande,punja)vous pourrez prendre un bateau et traverser la rivière Chao praya pour vous rendre du coté du grand palais .
Ne pas aller au Wat phra keaw ni au Wat PO si l'on n'est pas Bouddhiste thaïs

Alors là en arrivant sur ce site les ochlophobes,agoraphobes,enfin ceux qui ont peur de la foule pour des raisons d'oppression,de claustrophobie ou du manque des grand espaces,partez en courant...là il y a du monde,vraiment du monde. Ces deux temples sont magnifiques ,grands ,ostentatoires,par contre à l’entrée du temple du Bouddha d’émeraude

deux allées,une pour les bouddhistes,l'autre pour les non bouddhistes se présentent à vous. Vous aurez compris que pour les uns c'est gratis,les autres c'est payant. Par contre ils auraient du inscrire pour les thaïs et pour les non thaïs car ils ne conçoivent pas qu'un farang accompagné de sa petite famille thaï puisse être bouddhiste,c'est ce qui m'est arrivé et après une colère passagère j'acceptais le fait pour ne pas pénaliser par mon entêtement ma femme et mes enfants,mais je trouvais et trouve toujours que c'est carrément de la discrimination,mais les thaïs malgré leurs sourires de façade adoptent des préceptes plus que douteux voir racistes,ce n'est pas de la faute des caissiers de l’entrée mais de certaines lois fait par certains thaïs qui n'aiment pas les étrangers...vous aurez tout de même visiter le site,c'est vraiment beau,juste à coté le Wat PO s'offre a vous,le bouddha couché,alors farangs photographes si vous n'avez pas de grand angle,vous ne prendrez en photo que les pieds ou la tête


rassurez vous tout le long de la visite et à la sortie, cartes postales et photos fait par des pros vous attendrons. En sortant,égaré au milieu de la foule si vous avez perdu votre groupe et bus pour certains ou simplement la personne qui vous accompagnait,vous devrez prendre un taxi pour vous retrouvez à l'endroit où vous vous étiez mis d'accord auparavant en cas où...
Ne pas se déplacer dans Bangkok si le moindre embouteillage vous rend fou.


La circulation à Bangkok n’arrête jamais(peut-être entre minuit et 5 heures du mat' cela est relativement respectable)alors vous traverserez la ville dans un perpétuel embouteillage,même les voies expresses sont bloquées le matin à l'embauche et le soir à la débauche. Alors si vous craquez par manque de patience ,ne vous énervez pas,en Thaïlande ça ne se fait pas et ça n'avancera à rien(on est loin des attitudes des conducteurs dans les grandes villes européennes) alors décidez de vous arrêter et prenez le métro,là vous allez arriver sur une autre planète où vous pourriez craindre l'enfermement,la foule à 25-30 mètres sous terre(Bangkok est construit sur un marécage,il a fallu creuser très profond pour atteindre la roche),mais étonnamment le métro est calme;très calme et vous verrez les thaïs se comporter comme des citadins ordinaires comme les autres citadins de la planète,ambiance feutrée,voix électronique vous annonçant les stations,personne se regardent,ne rient,on a vraiment l'impression d’être en dehors de la Thaïlande,d'ailleurs les entrées de métro vous montrent qu'il ne fait pas bon de réveiller son esprits thaï.
La liste de se qu'il est interdit de faire dans le métro!

Impressionnant non?
Entre l'embouteillage et le métro aseptisé vous avez le Sky train,le métro aérien,plus usité par les thaï,et vous serez tout de même au dessus de l'embouteillage,et non sous terre(ah les claustro..)



d'ailleurs si vous avez rendez-vous avec l’être cher perdu il y a quelques instants au Wat PO,vous aviez convenu du point de chute évident pour vous deux,le MBK. Avec le sky train vous vous arrêterez à la station National Stadium
Ne pas essayer de se donner rendez-vous au MBK center.


Le gigantisme de ce centre commercial fait que sur tous ses niveaux et ses multiples entrées font que vous aurez de la peine à vous retrouvez,tournant,virant au milieu de la foule,du bruit ah vous y arriverez mais vous mettrez beaucoup,beaucoup de temps. Mais les autres centres commerciaux de la capitale sont tous aussi grands et très nombreux,alors pourquoi pas le MBK. Après ces centres commerciaux et quartier marchand de Pratunam

vous pourrez aller par le sky train jusqu'à son terminus pour faire un petit tour de marché
Ne pas aller a Chatuchak market si vous n'aimez pas le sauna.
Ce marché est le weekend mais aussi une petite partie de celui-ci est opérationnelle tous les jours mais les marchés dans la capitale ne manquent pas,à toutes heures,la foule est dense sur les marchés,les thaïs en raffolent,tout le temps de la journée et de la nuit dans tous les quartiers même sur l'eau(d'ailleurs il n'y a pas que le marché flottant de Ratchaburi

où vous y verrez presque plus de farangs avec caméscope que de vendeurs en bateau,il y en a deux autres du coté de Nonthaburi,de l'autre coté du Chaopraya).n'oubliez jamais un petite serviette pour vous éponger la sueur dégoulinant de vous,tellement il fait chaud sur ces marchés!!!Et puis la foule,je ne vous dis pas.
L’entrée du marché de Chatuchak.

Le marché de Huay Kwang....

Mais la Thaïlande sans ses marchés ce n'est plus la Thaïlande. Bien-sur tous ces endroits cités sont répertoriés sur la carte.. le plan
Voilà donc le dernier volet de mes réflexions terminé,enfin si vous craignez la foule,souffrez de vertiges, que Bangkok vous fatigue, venez en I-SAN c'est plat et les grands espaces ne manquent pas vers le village de Pangkhan..La quiétude..


PAILLE KHEUNDHEU..
Et puisque ce périple se termine en I-SAN le molam sing est donc inévitable!!!







Paperblog


7 commentaires.

"ONE NIGHT IN BANGKOK" 5 endroits très très chauds

le vendredi 01 octobre 2010.

A la veille de ce week-end,pour ceux qui ne seraient que faire samedi soir,et pour ouvrir l'opus numéro 4 de cette série des endroits à éviter ou à découvrir en Thaïlande (c'est vous qui voyezzzz!),je ne pouvais pas omettre les lieux incontournables des nuits de Bangkok. Cela m'a tout de suite ramené à ce tube des années 80 de Murray Head « One night in Bangkok »!

Certes ce tube a pris quelques années(on n'a plus 20 ans eh!!) mais je me souviens de cette époque où à 15 ans je rêvais déjà de ces endroits lointains,exotiques,et d’ailleurs cette chanson est toujours restée plus ou moins au fond de ma p'tite tête. Bangkok la nuit,repère de toute la planète.Oh bien-sur les âmes chastes et bien pensantes de l'occident diront une fois de plus »Bangkok la nuit,le sexe facile,le sexe tarifé,la luxure,la pédophilie,la décadence quoi! »Mais ce n'est pourtant pas que ça,oui ça existe,sur de sur,mais c'est aussi de nombreuses rencontres,des lieux aussi sordides qu’étonnants,de nombreuses filles et garçons de l'I-SAN se démenant pour envoyer quel-qu’argents au village,on ne leur offre pas grand chose à la place,lorsque l'on sait qu'en une nuit,une fille de bar peut gagner ce qu'elle gagnerait en un mois dans une usine,en trimant 12 heures par jours et 6 jours sur 7..Alors...De plus, la plupart,peut-être moins maintenant,espère rencontrer le Farang qui leur réglera tous ces soucis même si elle ne sait pas encore qu'il y en aura d'autres soucis,différents, mais comme au casino,des fois on gagne,mais on perd surtout!!Alors on va s’éclater dans ces endroits inévitables de la nuit,à Bangkok où vous ne verrez pas que des vieux bedonnants avec des jeunettes, mais aussi des hommes d'affaires,des jeunes « backpackers »,des couples,de tout et de partout dans le monde. Pour ceux qui penseraient et auraient tendance à juger trop vite que ces endroits sont des annexes de Sodome et Gomorrhe,n'allez pas dans ces 5 endroits,pour les autres,on y va? une nuit à Bangkok?c'est parti
Ne pas aller au 2eme étages de Nana entertainment si vous ne voulez pas croisez trop de Kathoeys.


Nana soï 4 sur Sukhumvit a sur sa gauche juste au début de la rue, en face de l’hôtel Nana, un complexe sur 3 étages où la luxure est de mise..Au rez de chaussée des bars en extérieur et derrière les rideaux ,des Gogos où se trémoussent accrochées à des barres fixes verticales

Des filles plus ou moins habillées,dans les étages encore des Gogos,au dernier le Carrousel,tenue par un français(eh oui;nul n'est parfait) où sur des pistes tournantes(d'où le nom) des filles tentent d’amadouer le chaland,le faire boire,et si ça ne suffit pas,il y a des spectacles où on a le droit à tout,bain moussant,filles entre elles,tires de fléchettes dans des ballons accrochés au dessus des têtes chancelantes des farangs et asiates confondus(je ne vous fait pas le dessin de l'endroit où est calé la sarbacane).Si vous redescendez au deuxième ,c'est carnaval,l'empire des kathoeys (les trans')

qui d'ailleurs font la même chose qu'aux autres étages mais en dix fois plus débridés,ils sont toujours très très les kathoeys!!!.la tête très fatiguée,car la musique y est aussi assourdissante,vous repartez et partez sur Sukkhumvit,tout le long des filles,des kathoeys,des bars sur les trottoirs,ce qui est relativement nouveau,avant,tout se passait dans des bars et autres endroits plus ou moins clos,désormais,c'est là,un peu la jungle avec ses prises de becs,les embrouilles de filles qui tapinent comme ça dans la rue avec tous les risques possibles,mais vous continuez à avancer vers la soi Asok(soi 21)de l'autre bord pour visiter un parc d'attraction(eh oui!) »LE GRAND OUEST A L'EST »
Ne pas aller à Soi cowboy pour y découvrir le farwest.
Entre la soï 21 et la soï 23 se faufile une ruelle où à son entrée est présentée grâce a un énorme calicot Soï Cowboy.Ne vous étonnez pas, vous ne trouverez ni chevaux,ni cowboys,ou alors ils sont bien cachés,ou bien peut-être y a t-il un parking à chevaux?par contre des bourricots vous en verrez en grand nombre,rentrant dans les gogos aux noms évocateurs,le Midnight,le Bacarra,le Suziwan etc...AH si !!!si si il y en a un qui s'appelle le Cowboy1 puisqu'il y a le 2 aussi ,mais vous n'y verrez que des « cowboyes »qui ne garderont pas longtemps leurs bottes et chapeaux et tout le reste d'ailleurs,vous y verrez des mecs ,seules pour la plupart,assis et reluquant le spectacle,à mon goût je préfère être dehors ,car depuis que l'on ne peut plus fumer a l’intérieur, on peut s'assoir dehors pour fumer mais aussi pour mater la rue!!!Vive le spectacle,les lumières,les néons,les enseignes gigantesques...

Si vous n'en avez toujours pas ras la casquette vous pourrez toujours aller à Patpong,sur Silom soï 2(la 2,c'est les gays)-4-6,les rues n'auront pas le même nom mais le spectacle sera surement le même!!!tout cela est le digne héritage des « GI'S » qui venaient se « reposer » des horreurs de la guerre du Vietnam .Alors vous êtes toujours en forme,les filles ne sont pas à votre goût,les kathoeys vous hésitez,,vous n'osez pas payer le « bar fine »(l'amende de bar)pour sortir une fille et partir avec elle?ou vous voulez juste voir ,il est deux heures du mat',ça va fermer,pas de découragement,le pire est a venir,soï 7,le Beergarden,plein de filles autour des multiples bars en carré(avant ils ne passaient que de la musique bavaroise,vous rendez vous compte)mais le must reste le Termae entre la soï 13 et 15,en sous-sol,c'est tenu par les flics(comme le Beergarden d'ailleurs)alors les horaires sont plus fluctuants
Ne pas aller au Termeae si l'on aime pas la décadence.


Lorsque vous descendez dans cet endroit confiné,vous avez une faune étrange,de mec perdus,de filles de tous ordres,caissières de Carrefour qui veulent un extra a leur minable salaire(il faut de l'argent pour la famille,le père est malade au village ou le fils resté au village coute cher à la mamie)pour parler cru,on dirait que ce sont les« invendues »,je sais ,ce n'est pas bien de parler comme ça mais c'est comme ça,la musique y est encore plus fortes qu'ailleurs,le Yabba circule sous les comptoirs,bon c'est pas terrible alors « on bouge? »A la sortie TUK TUK et Taxi
vous proposent alors des endroits encore ouvert!!!Ah bon!
Ne pas hésitez à monter dans un taxi à la sortie de Patpong , Cowboy ou encore Nana pour arriver dans les clandés de Rama IX.
Le taxi vous dit »free taxi »en fait ils sont commissionnés pour vous emmener dans des bars où les prix seront prohibitifs,des filles ils y en aura encore, assis sur des rangées de tabourets,leur numéro avec leur nom de scène agrafé sur leur tee-shirt,un gin tonic?400 baths,une partie de jambes en l'air dans le motel d'en face du bar?3000 baths...la fatigue est là,vous voulez rentrer,bon votre taxi a disparu,c'est pas 'rave,vous allez en héler un autre,ce n'est pas ce qui manque et vous vous rendez compte que vous êtes juste derrière Fortune,entre Dindeang et Huay kwang,pas loin de l’hôtel.Mais il fait encore nuit alors en arrivant au ban Keaw,vous entendez de la musique,il y a de la lumière?eh ouais les karaokés à 50 mètres de l’hôtel expulsent leur musique I-SAN,vous êtes gavés,lessivés,crevés, mais tout de même ce n'est qu'une nuit à Bangkok,alors un dernier verre pour la route, à écouter les thaïs(I-SAN pour la plupart)chanter faux,totalement cuits,mais applaudis par l'assistance,des flics hors services,des maffieux,accompagnés de jeunes filles à qui je ne demanderais surement pas leur carte d’identité(peut-être sont-elles trop jeunes pour en détenir une?)mais le jour se lève,au lit,le peuple du jour se réveille!!!Le matin (plus exactement en début d’après-midi)la tête en vrac ,un café,une clope et un petit massage pour se remettre en forme?
Ne pas aller à Ratchada pour un massage traditionnel.
Au bout de soï Nathong(soï 7 de Ratchadaphisek)en tournant sur la gauche vous aviez repérer de grandes enseignes ventant massages et tout le toutim




Et cela sur près de 2 Kilomètres,et 500 mètres dans les terres vers le marché de Huay Kwang!!...vous y allez,confiant,y rentrez et là encore plein de filles,sur des canapés,dans de grandes vitrines avec l'incontournable bout-en train(enfin le chef organisateur des filles,presque le MAC quoi!)qui vous dit,celle-là "goog good",les asiatiques et arabes du moyen-orient qui déambulent dans les allées comme s'ils étaient dans un marche aux legumes,et après? pas de massage traditionnelle,sur 3-4-5 voir 10 étages, des chambres individuelles avec grande baignoire,voir même jacuzzi et le massage reste alors en option,vous m'aurez compris!!!vous ressortez prendre un grand coup de chaud, et un taxi passe et vous dit »PATTAYA PATTAYA ONE THOUSAND BATHS? »ah oui Bangkok c'est pas terrible non?Comme si vous n'en aviez pas assez!!!Allez hop c'est parti »let's go to PATTAYA »L'after,ici,c'est Pattaya Pattaya!!
Ne pas aller a Pattaya en voyage de noces...


Pattaya petit village de pêcheurs(devant l’Éternel?)il l’était surement il y a 50 ans,mais à Satthahip tout près de Pattaya les américains(encore eux)avaient(ils y sont toujours) leur plus grandes bases navales en Asie du sud-est et forcement qui dit soldat dit.....et Pattaya est devenu le plus grand bordel à ciel ouvert du monde(j’exagère peut-être mais si ce n'est pas le cas cela ne doit pas en être loin)entre 5 et 10 mille bars sur des kilomètres le long de la cote,et sur deux voir trois rues parallèles au trait de cote!!!40 000 voir 60 000 hôtesses(ah oui la prostitution est interdite en Thaïlande(hic)seule la prostitution masculine est autorisée,c'est pour cela que l'on trouve de très nombreux Kathoeys dans les endroits chauds et que les filles ne sont que des hôtesses)et il y a de tout à Pattaya,des retraités,surtout allemands et scandinaves,des français aussi,on n' est pas mieux que les autres,des américains surtout lorsqu'un porte-avion avec ses annexes s’arrêtent à Satthahip(plus de filles dans les bars,toutes à l’embarcadère,les dollars,les dollars)il y a des russes aussi beaucoup!!!des cars de hongkongais,taïwanais,des anglais de tous ages et toutes conditions,des thaïs bien-sur,cela reste aussi un station balnéaire(la municipalité se démène pour redorer le blason de Pattaya et y attirer les familles,avec parcs d'attractions,aquarium etc..,enfin y a du boulot!!),laquelle est désormais à une heure de Bangkok,enfin,il y a vraiment une faune incontrôlable,mais une manne d'argent énorme dont les autorités thaïs ne voudraient pas et ne pourraient pas se privées,j'ai même rencontre un couple de français en voyage de noces,mais là faut pas exagérer,la jeune mariée commençait vraiment a en avoir par dessus la tête de voir son jeune époux tourner la tête à chaque coin de rue,peut-être commençait-elle a comprendre que les potes de son mari ne l'aimait pas et leur cadeau se voulait être empoisonné!!le lendemain, ils avaient quittes l’hôtel Dusit pour surement convolés en juste noces,l'histoire ne dit pas s'ils sont toujours ensemble au jour d'aujourd'hui!!!!
Donc 5 endroits inévitables de la nuit, à Bangkok avec le petit plus: PATTAYA Des fois que Bangkok ne vous aurait pas rassasié!!!
Voila donc une Thaïlande,celle des reportages racoleurs et bien pensant des magazines « d'investigation »de notre douce France où je n'avais toujours pas remarqué que Montmartre et ses peep-show n'existait plus,que les periphs' des grandes villes françaises n'avaient rien à envier à tout cela!!certains diront,c'est faire de la pub à tout ça,certes mais il est important de dénoncer les dérives de tous ces endroits qui d'ailleurs dérivent aussi de pays en pays de Manille,à Bangkok-Pattaya,et désormais Siam Rep et Pnom Phen au Cambodge....mais qui sont les chefs d'orchestres et les acteurs de tout ça?Les occidentaux et quelques asiatiques véreux....
Alors on se quitte avec un autre clip de « ONE NIGHT IN BANGKOK »encore plus kitch!!!

Bien-sur tout ce que je viens de raconter m'a été raconté(???),et toute personne se reconnaissant dans cet article;sachez que ce n'est que pure coïncidence et indépendant de ma volonté...hi hi!!!vous trouverez aussi tous ces lieux répertoriés dans mon plan de Bangkok
la carte
Et si ces 5 endroits vous ont donc paru léger,l'option Pattaya est toujours là!!
Allez PAILLE KHEUNDHEU et la nuit a Bangkok,on peut aussi y dormir ou se faire de merveilleux resto en appréciant des danses traditionnelles....des balades dans les marchés de nuits..etc...
A chacun son Bangkok!!!.
Une dernière chose..la Thaïlande,c'est beau mais ce n'est pas facile tous les jours et cela peut devenir très vite une grande désillusion..A méditer!!!

Paperblog


9 commentaires.

5 bonnes ou mauvaises raisons de ne pas débarquer en I-SAN, nord-est de la THAÏLANDE!!

le mardi 28 septembre 2010.

La mousson commence à se faire plus discrète, malgré tout le village commence à se faire lécher les abord par la rivière,les matins se couvrent d’épais brouillard et il ne se passe pas grand chose de nouveau à Pangkhan,les conversations étant sur les inondations des rizières et de se poser la question “mais jusqu’où les rivières vont-elles déborder?”

Alors avant le déluge (ou non) je vous fais part de 5 bonnes raisons de se rendre en I-SAN,visiter cette belle région de Thaïlande,je décrirais ces raisons par la négation,ce qui empêchera à certains touristes de venir polluer la région(pas sympa le farang-isan,non?eh on aime notre tranquillité,sauvage va!!)
Ne pas lire le guide”le petit futé”si l'on veut se rendre en I-SAN.

Les premières,en fait la première fois que je vins en Thaïlande,l'on m'avait offert le guide de voyage sur la Thaïlande du « petit futé ».Après les éternelles pages sur les lieux incontournables de ce beau pays,je trouvais l'I-SAN quasiment absent des pages de ce guide,par contre Khorat(nakhon Ratchasima)avait l'honneur de quelques pages,c'est tout de même l’entrée des provinces du nord-est et stupeur je lisais « Ici les gens vous regardent de travers,ne vous sourient pas,même une certaine animosité se dégage des rapports que l'on a avec eux,apparemment ils ne vous aiment pas et aimeraient que vous retourniez d’où vous venez »j’étais scandalisé,je venais de découvrir l'I_SAN et les gens étaient authentiques,souriants,se poilant la plupart du temps,tout cela par excès de timidité,la plupart du temps détournant leur regard par une certaine gène,et puis ils suffisait de leur sourire et ils vous rendaient dix fois ce que vous leur aviez donné Depuis j'ai mis loin ce guide et ne l'ai plus jamais ouvert ,me demandant bien quel style d'individu pouvait bien se permettre d’écrire de telles conneries, ils ont peut-être changé de point de vue(et de rédacteur aussi) et réécrit dans leurs nouvelles éditions des choses correctes car je peux vous assurer que les I_SAN ne sont vraiment pas avares de sourires,voici d'ailleurs quelques sourires glanés par ci par là








Ne pas aller en I-SAN si la pluie vous sort par les trous de nez.
Ah la mousson,saison unique,certes humide et chaude


mais les paysages sont du plus bel effet,rizières à perte de vue

les paysans courbés un peu partout et relevant sans cesse la tête pour vous interpeler,savoir où vous allez,ce que vous faites et lorsque la pluie déferle on n' est pas des sauvages,on peut se mettre à l'abri

et puis aussi lorsque l'orage gronde vous êtes dans le nuage

entourés d’électricité,magique!!!Venir ici durant la mousson vous marquera à jamais!
Ne pas oublier de dire SE(prononcer séé) si l'on veut arriver à Sélaphum. Pour se rendre en bus à Sélaphum et partout en I-SAN d'ailleurs,il faut se rendre à la gare de Mor Chit

énorme gare routière qui desserre aussi le nord. Les premières fois où j'y mis les pieds,je fus dérouté, tout etait écrit en Thaï, alors vous vous appliquez à bien prononcer SE-LA-PHOUM(séé la phoum) et gentiment on vous envoie à un guichet pour acheter votre ticket où là encore tout est inscrit en thaï,vous descendez sur le quai numéro untel et vous embarquez,le bus ressemble au bus que vous aviez pris la dernière fois
la confiance est là,vous connaissez maintenant,eh eh! vous partez et au petit matin on vous réveille pour vous dire que vous êtes bien arrivés,les vitres sont totalement embuées tellement la clim' était glacée,dans le gaz ,vous descendez récupérer votre sac,et....l'endroit n'est pas du tout le même que la dernière fois. Il y a des collines autour,la ville est grande,assaillit par les sam-lor(tuk-tuk)demandant où vous voulez allez,vous réussissez au milieu du brouhaha à leur demander »mais on est où ici? »et en chœur ils vous répondent « Chaiyaphum »eh ouais cela m'est arrivé la deuxième ou troisième fois que j'ai voulu retourner à SELAPHUM(vous me direz la première fois que je suis venu dans la province de Roi-ET vu que la plupart des thaïs prononce les R tel un L je pensais que j'allais a LOEI voyez l'embrouille)Donc Cheyapum est ma foi fort jolie,mais je voulais Sé,pas Chaiyapum,donc pour se rendre de cette bourgade jusqu'à SE
traverser une partie de l'I-SAN en transversale relève de l'exploit mais j'y suis tout de même arrivé car douze ans après je suis toujours à Séé la phoum!A Séé c'est comme ça qu'il faut le dire!
Ne pas croire qu'en allant en I-SAN vous apprendrez à parler le thaï.
Après avoir décider de me rendre puis de m'installer en I-SAN,je me mis sérieusement à apprendre le thaï et je décidais d’acquérir la méthode Assimil
rapidement je progressais et fier de baragouiner le thaï je me rendais au village et voulais mettre en application mes courtes connaissances,mais je me rendais compte très très vite que le peu que je connaissais ne me servirais à rien(du moins au village)car ici on parle lao comme dans tout l'I-SAN d'ailleurs(un exemple de la différence de ces deux langues: »Il n y a pas de problème » se dit « maï penne raï khap » en thaï et « boo pegniang dok » en lao,ce n'est certainement pas la même chose non?).certes les plus jeunes parlent le thaï,enfin ceux qui ont réussis à aller a l’école,les autres...même si cette langue est similaire,elle est bien différente dans son vocabulaire,les accentuations plus gutturale,enfin le lao est une langue à part entière et non un dialecte,c'est la langue maternelle de plus de la moitié des thaïlandais..
Ne pas aller à Roi-Et,la nuit,en pensant que c'est sans danger
La vie paisible des villages,la douceur des jours qui passent,c'est idyllique mais en I-SAN,il peut arriver de croiser de drôles de personnes. A la sortie d'une boite de nuit de Roi-Et,le « Only One »(qui n'existe plus au jour d'aujourd'hui),sur la route de Kalasin,je prenais une bouteille de bière(vide tout de même)sur la tête,pour rien ,comme ça,mais à l’époque(c’était en 2000)le YABBA(littéralement,le « médicament qui rend fou »)en fait de la méthamphétamine faisait rage en Thaïlande..les jeunes(et les moins jeunes d'ailleurs)en abusaient,tous les jours aux infos on voyait des personnes sous emprises de cette drogue se suicider en direct après avoir trucider leurs proches,des dealers, il y en avait à chaque sortie de collège,un vrai fléau et je pèse mes mots ,et donc à cette sortie de boite je finissais la tête en sang(ça saigne beaucoup c'est vrai)le gamin qui m'avait exploser la bouteille sur la caboche fut projeter de sa moto par des témoins et rapidement emmener par la police,moi j'allais à l'hosto et après quelques points de sutures(27 tout de même)sans anesthésiant(bon j’étais bien imbibé,donc insensible)je revenais à la station de police,mes potes voulaient que je porte plainte,mais à l’arrivée devant les flics,le gamin avait été passe à tabac et il était dans un état pire que le mien,il rampait devant moi en faisant le waï(les deux mains jointes devant son visage vu qu'il était à plat ventre) pour implorer mon pardon. Je laissais tomber,les flics me donnait son adresse en cas où,et le lendemain ma chère et tendre Oy voulait une vengeance,des indemnités..etc,je refusais, pour ne pas créer une vendetta des familles,trois ans plus tard cet adolescent venait me voir à Sélaphum avec des petits cadeaux(un tee-shirt,des fruits pour la famille)s'excusant encore,et me remerciant du fait de ne pas avoir porter plainte à ce moment là,il me dît qu'il avait compris depuis,que sa vie n'avait pas été gâchée, juste améliorée par ma compréhension....Le pardon a toujours du bon non?et je suis heureux qu'il ait compris sans l'affubler de répression,ni de prison..et moi alors....rien a signaler! mon cerveau n'a pas été plus endommagé qu'il ne l’était déjà!
Mon pote italien,lui,fut dépouiller sur le bord de la route par une fille à “pomme d’Adam”,en effet à la sortie de Roi-Et très tôt le matin après une nuit très arrosée il lui avait demandé de le ramener chez lui,à 30 kilomètres tout de même,en plus elle ou il passait là par hasard en moto,de plus très rapidement mon pote lui demanda une “gâterie” vite fait,en bas de la route au milieu des cocotiers(oh la la c'est pas bien ça),et là cette personne,magicienne dans l’âme, lui tira très fort sur son pantalon qui était déjà ratatiné sur ses chevilles, mon pote déséquilibré(en plus bien bourré) tomba sur le cul(au propre comme au figuré d'ailleurs)et vit partir très vite sur la moto son taxi man occasionnel avec le pantalon et tout ce qu'il y avait dans les poches,eh pas folle la guêpe(folle?)...Alors cul nu à 4 h00 du matin sans le sous ni de téléphone(exit le pantalon,la moto,la "chauffeuse")il marcha tant bien que mal vers Sélaphum et par chance sa chemise relativement longue lui permit de ne pas être trop ridicule et de ne pas attraper un rhume des f.... il réussît à arrêter un pick-up passant par là,le chauffeur,un flic(pas de chance vous me direz mais ici c'est pas 'rave) qui rentrait chez lui,rigola de tout son cœur(dixit mon pote)après le récit de cette anecdote. Malgré tout il s’arrêta au poste de police suivant où un collègue flic passa à mon pote un short pour qu'il puisse rentrer chez lui..désormais on en rigole encore comme quoi il est préférable de savoir avec qui l'on fait des galipettes dans les rizières et puis le grand Bouddha de Roi-Et veille sur nous désormais.

Voici donc l'opus numéro 3 des bonnes et moins bonnes choses à faire en Thaïlande,comme vous l'aurez constaté totalement dénié de bonne foi J'en ai encore quelques autres sous le bras,alors à la prochaine pour de nouvelles aventures improbables au pays du sourire.
PAILLE KHEUNDHEU !!!I-SAN oblige.the MOLAM







Paperblog


Aucun commentaire.

Page précédente    Page suivante